Nouvelle-Calédonie : Lifou

DSC04896

Lifou (Drehu en langue locale), connue comme l’île aux multiples visages, est la plus grande des îles Loyauté. Sa superficie dépasse celle de la Martinique.

Ici les habitants seront heureux de vous accueillir et de vous faire partager la richesse de leurs traditions. Vous y découvrirez une réelle douceur de vivre et des paysages exceptionnels. C’est une île où la notion de temps n’existe quasiment pas, les journées sont rythmées par le lever et le coucher du soleil.

Lifou est aussi certainement la plus visitée des îles Loyauté avec plusieurs bateaux de croisière Australiens qui y accostent chaque semaine. Pour pouvoir profiter pleinement des lieux, essayez de planifier votre visite entre 2 passages de bateaux de croisière.

Plages immaculées, falaises escarpées, forêts, grottes immenses, il y en a pour tous les goûts à Lifou.

A voir / A faire

Dormir chez l’habitant ou en tribu :

Prenez un accueil en tribu plutôt qu’un logement en hôtel pour aller à la rencontre des locaux et pouvoir échanger avec eux. On ne peut que vous conseiller d’aller passer une nuit ou deux chez Jeanne à Wedrumel. Pour visiter sa grotte déjà, mais aussi et surtout pour son accueil exceptionnel. On a pu y manger des spécialités culinaires locales comme le Bougna et le crabe de cocotier tout en discutant avec elle et son mari.

 

Grotte Saqea à Wedrumel

L’entrée de la grotte se trouve au milieu de la forêt. Il n’est pas possible d’y accéder sans guide. Large gouffre entre les arbres, on devine à peine l’entrée. Il faut descendre de plusieurs mètres en s’aidant des racines de Banian pour découvrir la grotte.

Équipés de nos casques et lampes frontales, nous nous enfonçons peu à peu dans l’obscurité des premières salles pour suivre un chemin de 5 kilomètres pendant près de 3 heures.

Tout au long de la visite, on découvre différentes salles et parois, toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Lorsqu’on ressort de la grotte, on en a pris plein les mirettes et on est noir comme du charbon.

 

La Plage de Leungoni

Sans doute l’une des plus belles plages que nous avons pu voir, et pourtant on commence à en avoir fait quelques-unes (Philippines, Australie, …). Sable presque aussi blanc que de la farine, cocotiers, nature sauvage et quasiment personne, le paradis !

 

Baie de Jinek

Surnommé l’aquarium naturel par les locaux, on comprend vite pourquoi lorsqu’on enfile notre masque et tuba pour découvrir les fonds marins qui sont incroyables. On peut tranquillement profiter de la faune aquatique dans une eau transparente, chaude et peu profonde.

 

Les Falaises de Jokin

A ne surtout pas manquer au coucher du soleil.

 

Kiki Beach

Propriété d’un habitant de la tribu de Xépénéhé, il faut demander la permission au propriétaire pour y accéder, ce qu’il vous autorise à faire contre 500 francs par personne !

Après 45 minutes de marche, nous tombons sur une crique sauvage bordée de falaises !

 

Et s’il vous reste du temps, il y a aussi : le jardin botanique de Jeannette, la baie de Chateaubriant, la plage de Peng et les falaises de Xodre à aller voir.

Conseils pratiques :

  • Allez-y en avion plutôt qu’en ferry. C’est beaucoup plus rapide (40 min contre 5 heures) et pas plus cher si on profite des promotions. En plus, la vue est top.
  • Louez une voiture, mais ne vous attendez pas à avoir une voiture de compétition. Si elle roule, estimez-vous heureux ! La nôtre ne fermait pas à clé, avait tous les voyants du tableau de bord allumés et avait les sièges arrières trempés. Et encore on a eu de la chance car bien qu’ayant réservé longtemps à l’avance, on n’a failli pas en avoir car les loueurs pratiquent le surbooking !
  • Demandez la permission des locaux avant d’explorer les forêts, les grottes, elles sont souvent situées dans des tribus.
  • Demandez la permission avant de prendre en photos les cases traditionnelles, les enfants et les adultes.

5 réflexions au sujet de « Nouvelle-Calédonie : Lifou »

Laisser un commentaire