On a testé être bénévoles en festival

 

Les festivals et nous c’est une grande histoire d’amour ! Des années que nous écumons les festivals de France et de Navarre en tant que festivaliers. Pour la petite anecdote et pour ceux qui ne seraient pas au courant, on s’est même rencontrés en festival, aux Vieilles Charrues plus précisément.

Cette année alors que nous vivons en Nouvelle-Calédonie depuis quelques mois, on apprend que les Francofolies vont avoir lieu ici en septembre et qu’ils recherchent des bénévoles pour participer à l’organisation de cette première édition. Un mail de motivation plus tard, nous sommes sélectionnés pour intégrer l’aventure au pôle accueil.

Sur notre lancée, nous nous inscrivons pour être bénévoles au Blackwoodstock festival fin septembre. Cette fois-ci, nous serons à la billetterie le premier jour et à la buvette le second.

Deux festivals, deux ambiances !

Les francofolies de Nouvelle-Calédonie

Les Francofolies de la Rochelle sont une véritable institution et s’exporte dans des pays ou des îles francophones depuis quelques années (Canada, La Réunion, …). Ce festival a pour vocation à promouvoir la langue française.

Pour sa première édition en Nouvelle-Calédonie, le festival a accueillit 8000 spectateurs sur 3 jours de concert au centre culturel Tjibaou.

 

 

Le blackwoodstock festival – Rock and Arts festival

Au départ, c’est l’idée d’une bande de copains qui a commencé avec 50 potes, puis 200 pour finir cette année pour la 5ème édition à près de 2000 festivaliers.

Situé au Fort Teremba, à 2 heures de Nouméa, le festival accueille pendant 2 jours des musiciens mais aussi des graffeurs, des jongleurs de feu, des saltimbanques et une troupe de théâtre d’improvisation.

On y a retrouvé de nombreux bénévoles déjà présents aux Francofolies.

 

 

Les avantages du bénévolat

  • L’avantage number one : le pass gratuit.
  • L’expérience humaine : pendant quelques jours, on fait partie d’une grande famille, celle des bénévoles. Tout le monde est ici pour s’amuser et cela permet de faire des rencontres avec des personnes de tout horizon et que l’on n’aurait pas côtoyé ailleurs.
  • Voir comment se passe l’organisation de l’intérieur.
  • Le camping spécial bénévoles avec toilettes et douches chaudes.
  • L’espace réservé pour se restaurer et retrouver les autres bénévoles.
  • Les repas offerts.
  • THE T-shirt à l’effigie du festival, si ce n’est pas la classe ça !

Le petit plus : quand les artistes remercient toutes les personnes participant à l’organisation, et notamment les bénévoles… ça fait plaisir de voir qu’on a servi à quelque chose.

 

Les inconvénients du bénévolat 

  • Le planning : parfois il tombe mal, il y a un groupe ou un artiste que l’on veut absolument voir au moment où on fait sa vacation de bénévolat. Il y a toujours moyen de s’arranger ou d’échanger son horaire avec quelqu’un.
  • On ne choisit pas son poste : on peut indiquer ses préférences, mais c’est l’organisation qui décidera du poste selon leurs besoins et tes compétences.
  • Fatigue : tu enchaînes ton poste de bénévolat le vendredi soir après ta journée du travail, tu fais des horaires en décalés. Tu dois aussi assister à des réunions de préparation en amont et a des formations (comment servir une bière sans faire de mousse, comment scanner les billets d’entrées, …)
  • Certains festivaliers sont casse-pieds.
  • Tu dois bosser dehors quelle que soit la météo (pluie, froid, cagnard).

Malgré ses petits inconvénients, être bénévoles en festival est vraiment une expérience à vivre.

Leave a Reply