Nouvelle-Zélande : Aoraki – Mont Cook

 

L’Aoraki (en Maori) ou le Mont Cook est le point culminant de la Nouvelle-Zélande. Il culmine à 3 724 mètres d’altitude, au-dessus du glacier Tasman.

Je vous conseille de prévoir 2 jours minimum pour découvrir le coin. Pensez à réserver votre hébergement à l’avance, il y a peu de logement pour beaucoup de demande. Les prix peuvent grimper très vite.

Plusieurs randonnées à la durée variable (d’une heure à plusieurs jours) partent du Mont Cook. Les sentiers sont bien aménagés avec de bonnes indications sur le temps de chacun. Ils offrent une vue magnifique sur les glaciers.

Blue Lakes and Tasman Glacier walks

Depuis le parking, il faut 20 minutes pour atteindre la sorte de plateau qui nous permet de voir au loin l’extrémité du glacier et les icebergs détachés du Tasman glacier flottants et dérivants dans le lac créé par la fonte et le retrait du glacier.

Les panneaux nous informant de la régression du glacier sont très instructifs et nous renseignent parfaitement sur son évolution due aux conditions climatiques de notre monde. C’est impressionnant de voir comment ça a pu changer aussi radicalement en quelques années.

Kea Point Track

Cette randonnée d’une heure aller-retour permet de se retrouver face au glacier Mueller. Cela se passe dans un cadre grandiose. A l’arrivée du point de vue, le lac est à vos pieds.

Promenade à faire avant la Hooker Valley Track, pour garder le plus beau pour la fin.

Hooker Valley Track

C’est la randonnée facile, dans un cadre somptueux, à ne pas louper.

Cette randonnée très populaire (niveau facile, 11 km A/R sur terrain bien balisé pour moins de 200m de dénivelé positif, 3 à 4 heures de marche selon le niveau et l’allure) offre de très beaux points de vue sur la vallée et sur les sommets enneigés. Des passerelles suspendues toutes neuves permettent de franchir plusieurs fois la rivière.

Le Mont Cook se dévoile et se cache au gré de la balade et l’arrivée au lac glaciaire est une belle récompense. De nombreux iceberg flottent à sa surface.

Attention : le niveau accessible de cette randonnée et la beauté de ses paysages en font un lieu très fréquenté.

Une réflexion au sujet de « Nouvelle-Zélande : Aoraki – Mont Cook »

Laisser un commentaire