Japon : Tokyo – Quartier Shinjuku

 

Shinjuku est le quartier d’affaires de Tokyo avec de nombreux gratte-ciels qui valent le coup d’œil. Centré autour de la gare la plus fréquentée du monde (+3.5 millions de voyageurs par jour), vous y passerez forcément pendant votre séjour.

A la sortie du métro, on se retrouve dans une fourmilière géante dans laquelle il n’est pas facile de se repérer. Vous passerez une bonne quinzaine de minutes à marcher dans les nombreux couloirs souterrains avant de voir la lumière du jour.

 

Mairie de Tokyo

Les observatoires de la mairie de Tokyo sont un excellent moyen pour appréhender la dimension de Tokyo avec ses différents quartiers, ses grands immeubles et ses jardin.

Il y a deux observatoires (Nord et Sud), situés au 45ème étage des deux tours jumelles de la mairie. Il est conseillé de faire la tour Sud en journée et de revenir en soirée faire la tour Nord.

Le gros avantage de ces observatoires, en dehors de la vue panoramique, c’est qu’ils sont GRATUITS ! C’est vraiment rare dans une grande capitale.

La vue sur Tokyo est époustouflante. Par temps dégagé, on peut parait-il apercevoir le Mont Fuji au loin.

 

Neko cafe 

Le Japon est le pays des paradoxes. Si d’un côté les traditions perdurent depuis des siècles, de l’autre toutes les excentricités sont aussi permises. On en a encore une fois la preuve avec les « Neko cafe ».

« Neko » signifie chat en japonais. Les « Neko cafe » sont donc des bars à chats. Le principe est de payer une entrée (1000 yens, sans boisson) pour avoir le droit de passer une heure tranquille au milieu d’une cinquantaine de chats.

A l’entrée, on vous demande d’enlever vos chaussures et d’enfiler des pantoufles. On doit également se désinfecter les mains. Il est autorisé de caresser les chats mais pas de les prendre dans les bras.

Il faut savoir que les locataires japonais n’ont pas le droit d’avoir d’animaux chez eux, ils compensent donc leur frustration en venant dans des bars comme celui-ci. Il en existe avec d’autres type d’animaux (chiens, chouettes, …). Un signe qui ne trompe pas, nous sommes les seuls étrangers dans ce café très fréquenté par les jeunes japonais qui viennent ici lire leurs mangas ou jouer à la Playstation entourés de chats.

Pour nous, le concept est assez déconcertant mais nous aura permis de bien rigoler. Ce n’est pas l’attraction de l’année, mais une des originalités japonaises qui vaut le détour.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.