Japon : Hakone – Mont Fuji

 

Hakone est une ville montagneuse qui se trouve à environ 85 kilomètres au sud-ouest de la capitale. Localisée au pied du Mont Fuji, on y retrouve le calme et la tranquillité de la nature après la frénésie de Tokyo.

Lors d’une visite à Hakone, il y a un tour incontournable à faire qui enchaîne plusieurs moyens de transports pour tenter d’apercevoir le Mont Fuji si le temps le permet (train, funiculaire, télécabine, bateau et bus).

Owaku-dani Valley

Depuis Hakone, prenez le train jusqu’à Gora puis emprunter le funiculaire et la télécabine pour rejoindre Owaku-dani Valley.

Les télécabines survolent une grande soufrière puis s’arrêtent au niveau d’une plateforme aménagée pour pouvoir observer les fumerolles.

Une forte odeur de soufre se dégage de la montagne. Les japonais ont pour tradition de faire cuire des œufs à la sortie des fumerolles. La coquille devient noire. Il parait que le fait d’en manger prolonge l’espérance de vie. Vous pouvez en acheter pour goûter. Ils ont le même goût que des œufs ordinaires.

Après ce petit stop, on reprend la télécabine vers le lac d’Ashinoko.

Lac Ashinoko

Le lac Ashinoko est un endroit reposant et permet de faire une pause nature. Il faut emprunter un bateau « pirate » pour le traverser. C’est un peu kitch mais ça permet d’avoir une jolie vue sur les paysages environnants.

D’un côté le Mont Fuji, si la vue est dégagée et de l’autres les Torii (portails traditionnels japonais) émergents de l’eau.

Sanctuaire Hakone-Jinja

A l’arrivée de l’autre côté du lac, il est possible de visiter le sanctuaire Hakone-Jinja. Du lac, seul l’immense torii rouge-orange sur l’eau est visible mais il masque derrière les arbres un grand temple qui monte sur la colline. Pour y accéder, on emprunte une route bordée de cèdres centenaires. La balade est agréable.

Le tour d’Hakone se termine en bus pour rejoindre notre auberge.

Onsen

Pour finir cette journée en se relaxant, direction les Onsens de l’auberge. Il s’agit de bains alimentés par les sources chaudes et soufrées de la montagne. La particularité de ces bains collectifs est qu’on s’y baigne obligatoirement nu(e). Les hommes et les femmes sont séparées.

On commence par se savonner et se laver sur un tabouret dans une pièce prévue à cet effet. Puis ensuite, on rejoint le bain dans une eau à 40 degrés. Une fois la nuit tombée, les bassins extérieurs ont une ambiance magique sous les étoiles.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.